Quelles sont les principales catégories de l’intelligence artificielle ?

Les technologies d’intelligence artificielle sont catégorisées en fonction de leur capacité à reproduire les traits humains, les technologies utilisées et leurs applications concrètes, ainsi que la théorie de l’esprit. Ces classifications regroupent l’intelligence artificielle étroite (ANI), l’intelligence artificielle générale (AGI) et la superintelligence artificielle (ASI).

L’intelligence artificielle étroite (ANI), IA faible ou IA étroite

L’IA étroite, ou IA faible est le seul type d’IA développé jusqu’à présent. Elle est conçue pour des tâches spécifiques telles que la reconnaissance faciale, vocale et la conduite autonome. Malgré leur apparence d’intelligence, ces machines fonctionnent avec des contraintes et des limitations restreintes. 

En parallèle : Quel est le salaire d'un informaticien par mois ?

Elles simulent le comportement humain en utilisant une gamme limitée de paramètres et de contextes. Grâce aux progrès de la machine learning et de l’apprentissage profond, l’IA étroite a connu des avancées notables, notamment dans le domaine médical pour le diagnostic précis du cancer. 

Son intelligence provient de l’utilisation du traitement du langage naturel (NLP) pour interagir de manière personnalisée avec les humains. Elle peut être réactive, sans mémoire, ou à mémoire limitée, capable d’utiliser des données historiques pour prendre des décisions. En somme, l’IA étroite :

A lire aussi : Quels critères pour choisir un enceinte Bluetooth de qualité ?

  • Est spécialisée
  • Fonctionne avec des contraintes
  • S’appuie sur le NLP et l’apprentissage profond pour ses performances

Depuis ce site web, vous découvrirez de nombreuses facettes de l’intelligence artificielle comme ChatGPT…

L’intelligence générale artificielle (AGI), IA forte ou IA profonde

L’intelligence générale artificielle (AGI) est également appelée IA forte ou IA profonde. Elle représente l’idée d’une machine dotée d’une intelligence générale similaire à celle des humains. 

Elle peut penser, comprendre et agir de manière indiscernable dans une situation donnée. Cependant, les chercheurs n’ont pas encore atteint une IA forte. Cela nécessite des capacités cognitives complètes et une capacité d’apprentissage expérientielle pour résoudre divers problèmes. 

L’IA forte se base sur la théorie de l’esprit. Cette spécificité permet aux machines de comprendre les besoins, les émotions, les croyances et les processus de pensée des individus intelligents. 

La réalisation de l’IA forte est un immense défi en raison de la compréhension limitée du cerveau humain, modèle de référence pour l’intelligence générale. Malgré des tentatives comme le superordinateur K de Fujitsu, simuler une seule seconde d’activité neuronale prend 40 minutes, rendant incertaine l’atteinte de l’IA forte dans un avenir prévisible. Cependant, les progrès de la reconnaissance d’images et de visages pourraient améliorer les capacités d’apprentissage et de perception des machines.

Intelligence artificielle superintelligente (ASI)

L’ASI, ou superintelligence artificielle dépasse l’intelligence et les capacités humaines en devenant consciente d’elle-même. Dans la science-fiction dystopique, l’ASI est souvent présentée comme une menace pour l’humanité. 

Elle est capable de comprendre et de susciter des émotions, des besoins et des désirs propres. À part le fait d’être plus performante que les humains dans tous les domaines, elle possède une mémoire supérieure et traite rapidement les données. Les êtres dotés d’une superintelligence auraient des capacités supérieures en termes de prise de décision et de résolution de problèmes. Cependant, les conséquences d’une telle avancée technologique sont incertaines, notamment pour l’auto-préservation. Les répercussions sur l’humanité et notre mode de vie demeurent purement spéculatives.